Aller au contenu

Le Ngondo aura son siège à Douala Bessèké.

ngondo
Ngondo 2015
Dans la rue depuis 1914, le Ngondo aura son siège en 2018. Le rassemblement culturel des fils et filles Sawa trouvera désormais son repère à Douala Bessèké. La pose de première pierre des travaux de construction de l’édifice appelée « Maison de la culture Sawa », aura lieu le 5 mars 2016 dans la métropole économique.
 
D’un coût total de 6 milliards de Fcfa, les travaux doivent durer 24 mois. En 2014, Paul Biya, le président de la République a ordonné le déblocage de 4,5 milliards de Fcfa pour compléter la somme réunie par la Communauté urbaine de Douala qui conduit le projet. Le Jour de ce vendredi qui donne ces détails, indique que le siège du Ngondo  « sera logée dans un ensemble infrastructurel ultra moderne et futuriste ».
Notre confrère revient également sur les circonstances de la mise sur pied dudit projet. Tout est parti d’une lettre adressée le 14 juillet 2008 au président de la République par le défunt son altesse royale, le Prince René Douala Manga Bell, alors président en exercice du Ngondo.
Dans sa correspondance il écrivait
Le 11 juillet 2008, j’ai vécu une scène de destruction à la pelleteuse d’un domaine sur la descente de la Cathédrale à Douala, un terrain évalué à 5000 mètres carrés, vendu sous le boisseau à 5000 Fcfa. Trois braves citoyens se disputent ce terrain. Or, le Ngondo, l’assemblée traditionnelle du peuple Sawa souhaite exploiter ce site pour y ériger son siège permanent et définitif. Le peuple Sawa ne se fera pas l’insulte de n’être pas en mesure de rassembler 25 millions Fcfa pour un site en plein Douala pour la cause des Sawa. Excellence, monsieur le président de la République, j’ai l’honneur de revendiquer, au nom du peuple Sawa en général, la restitution du terrain dont il est question .
Le Jour renseigne que moins d’un an après cette lettre, Paul Biya a décidé de  rétrocéder 5000 mètres carrés de terrain à Bessèkè où sera construit le nouveau siège. Gaston Mbodi Epée, le nouveau président du Ngondo appelle ainsi  
Peuple Sawa, amis du peuple Sawa, populations de Douala, levons nous et agissons pour faire entrer la ville de Douala encore plus dans l’histoire à travers cette œuvre.
Partager :
Défiler vers le haut