Aller au contenu

Se déplacer en ville

La moto taxi
La moto taxi

 

 

Importer une ancienne voiture (1000 à 1500€), Toyota quatre portes de préférence que vous pourrez facilement revendre à la fin de votre séjour est une bonne solution pour vos déplacements au Cameroun, que se soit en ville ou interurbain. Attention, vous devrez la dédouaner et l’immatriculer. N’oubliez pas votre permis international.

Dans les villes camerounaises, inutile d’attendre un bus : ce moyen de transport est inexistant, même à Yaoundé et Douala. Des tentatives ont été faites sans succès. Cependant, la société de transport et équipements collectifs de Yaoundé (STECY) porteur de ce projet, s’est attelée à réaliser une étude de faisabilité d’un plan de déplacement urbain de masse à Yaoundé et Limbé dans un premier temps. L’objectif est de mettre 5 lignes en services prochainement (?), avec l’objectif d’atteindre la couverture totale de la ville de Yaoundé qui est projetée dans 5 ans, avec 16 lignes. Prix du trajet : 200 F Cfa.

A moins que vous ne disposiez d’un véhicule personnel, le taxi est le moyen le plus commode pour se déplacer en ville. Les taxis camerounais opèrent selon la technique du ramassage, ce qui veut dire que la taxi charge plusieurs personnes qui ne se connaissent pas en fonction de leur destination. C’est très économique, car le trajet revient à 100 ou 200 francs CFA, mais nous déconseillons ce mode de déplacement au touristes. Il convient de se montrer prudent en ayant recours aux services d’un taxi car il est possible d’être victime d’attaque à main armée par un faux taximan. Il est recommandé d’éviter de monter à bord alors que des personnes inconnues y ont déjà pris place. Il faut également veiller à ce que le chauffeur n’embarque aucun autre passager durant le trajet : pour cela, il faut négocier un dépôt, qui vous reviendra entre 1.500 et 2.500 FCFA selon la distance et l’humeur du taximan. Tentez de recourir le plus souvent au même chauffeur, dans la mesure du possible, surtout pour des sorties nocturnes.

 

Si vous êtes radin ou que vous voulez le tester pour le fun, voici l’explication de la technique du ramassage des taxis :

  • Vous devez vous placer sur le trottoir dans la bonne direction et chaque taxi qui passe klaxonne s’il a une place libre (5 clients par taxi : deux devant, trois derrière, c’est serré, surtout si c’est une Starlet)
  • Une fois le taxi à votre hauteur, vous énoncez votre destination, par exemple Tsinga. Parlez fort !
  • Le tarif tacite pour une course est 200 Francs CFA (0.30€) que vous pouvez augmenter (si vous êtes pressé) ou diminuer (si vous êtes proche de votre destination)
  • Le taxi vous signale que vous pouvez monter en klaxonnant
  • Ne perdez ou n’oubliez rien dans le taxi
  • Il se dit que les taxis camerounais seraient parfois le théâtre d’escroqueries, évitez de vous laisser tenter pas des propositions trop alléchantes
  • Une course en taxi pour l’aéroport coûte 3.500 Francs CFA (5,5 €) dans la journée et 5.000 FCFA (8 €) la nuit au-delà de 18 h.
  • Renoncez à emprunter une moto taxi, pour des raisons évidentes de confort et de sécurité
  • Evitez de vous promener à pied sans être accompagné de Camerounais, surtout la nuit et dans certains quartiers populaires. Même de jour, soyez prudent en tant que piéton car, par exemple, traverser un carrefour est une aventure en soi, comme le montre notre vidéo.
poster
Traverser un carrefour ; danger !
00:00
--
/
--

Laisser un commentaire

Scroll Up