Aller au contenu

Conseils utiles

Touriste

Recommandations

Voici quelques recommandations pleines de bon sens délivrées par Arnaud D., expatrié au Cameroun :

  • Recommandation n°1 : Ne pas faire une confiance démesurée aux guides touristiques.
    Je parle bien sûr des ouvrages écrits (les guides en tant que personne sont quasiment inexistant au Cameroun…). Je n’en ai trouvé aucun qui soient digne d’un réel intérêt. La difficulté majeure étant que les informations valables à un instant donné ne le sont plus du tout parfois seulement quelques semaines plus tard… On dit encore que tout est lent en Afrique mais en réalité tout bouge tout le temps… mais jamais comme on l’a prévu ou on l’attend.
  • Recommandation n°2 : Tout est discutable.
    Dans cette matière, il n’y a pas de limite. Vraiment. Il faut essayer systématiquement. Que ce soit pour la chambre d’hôtel comme l’entrée dans un musée. Parfois cela marche et d’autres fois cela ne marche pas… mais le principal est d’essayer ! Concernant les aliments et boissons sur les marchés, les prix annoncés sont généralement les bons. Les prix des petits objets vendus dans la rue sont corrects également la plupart du temps (boites de mouchoirs, cola, pinacola, gâteaux, beignets…). Les vendeurs ici ont un septième sens pour détecter vos plus profonds désirs et le prix est proportionnel à l’intensité de votre désir le plus immédiat… la moralité est qu’il faut au moins commencer à diviser par trois ce que l’on vous annonce. Si vous n’êtes pas du tout habitué à cette pratique il faudra vous y mettre. Dans ce cas, parcourez préalablement à votre arrivée les rayons de la FNAC pour trouver le manuel « Savoir négocier pour les nuls »… Vous en aurez grandement besoin !
  • Recommandation n°3 : Tout service cherche à se faire payer.
    Sur un site touristique ou autre, lorsqu’une personne s’approche de vous pour vous rendre un service quelconque ne soyez pas surpris si après elle vous demande une « motivation »… Au début j’avais plutôt tendance à refuser. Je continue de le faire lorsque la demande est trop clairement orientée pour aller boire du « kitoko » (whisky frelaté) ou de la « Castel » (bière locale). Après, certaines personnes en ont réellement besoin pour le repas du jour et du lendemain peut-être si vous êtes généreux.
  • Recommandation n°4 : Savoir rester modeste.
    Comme j’ai déjà pu le dire, le blanc est synonyme d’argent. Ce n’est qu’un avis personnel mais s’il vous plait évitez de vous promener avec un appareil photo à 800 ou 900 €… Ne mettez pas non plus vos plus beaux bijoux lorsque vous irez au marché mokolo… ils ont le même effet que des aimants ! Ce n’est pas la peine non plus de mettre l’équipement « d’Indiana Jones ». L’Afrique n’est plus ce qu’elle était il y a 150 ans !!! Il y a des voitures, des maisons, des routes (certes pas en bon état !), de l’eau (avec coupures), de l’électricité (avec coupures), des gens aussi qui veulent par dessus tout ressembler à ce qu’ils constatent à la télévision; c’est à dire un monde où tout est facile et accessible… lorsqu’une voiture est embourbée ou à du mal à démarrer : donnez un coup de main ! Ne regardez pas les autres sans rien faire, cela pourrait vous arriver… et puis globalement les gens sont civilisés et ne se promènent plus avec une ceinture de bananes autour de la taille… ils ne se sont d’ailleurs jamais promenés comme cela…
  • Recommandation n°5. Relativiser et soyez patient avec les petits « abus » du quotidien.
    C’est peut-être la recommandation la plus complexe à respecter. Tout d’abord la circulation dans les grandes villes comme Yaoundé et Douala n’est faite que de conducteurs et chauffeurs qui ne souhaitent qu’une chose : forcer le passage… Les priorités ne sont jamais respectées et parfois le sens de circulation non plus…
    Ensuite, je vous conseille de disposer sur vous de billets de petits montants. Le « cash » est la valeur sûre ici. Les paiements par carte bancaire sont rares même si les distributeurs sont maintenant fréquents. Si vous souhaitez payer des boissons ou des petits plats dans les tournedos avec un énorme billet de 10 000 FCFA alors on va vous répondre systématiquement « y’a pas la monnaie… » Peut-être l’occasion d’arrondir la facture ? Conservez les petites coupures et les pièces. Vous pourrez dans ce cas toujours payer. Il m’est même arrivé de devoir faire la monnaie pour payer une facture d’eau. La guichetière prétendait n’avoir pas ce qu’il fallait.
    Enfin, vérifier bien ce que vous achetez. A titre d’exemple, j’ai voulu acquérir un briquet à gaz très commun. Et bien, il a fallu regarder qu’il y avait la quantité de gaz nécessaire… la plupart étaient complétés à moitié ! La visite préalable d’une chambre d’hôtel s’impose également avant de faire définitivement votre choix… sinon les surprises sont au rendez-vous.
    Autre petite anecdote, emportez avec vous un poids de 1 kg. Les balances n’ont pas toutes le même réglage… Dans un restaurant à Douala, j’ai payé 1/2 kg de gambas au prix de … 1 kg ! Bref, vérifiez les instruments de mesure avant de les utiliser ou alors prenez de bonnes références. Dans le même esprit, le gonflage des pneus de votre voiture à la bonne pression est aussi un exercice passionnant !
  • Recommandation n°6. Apprécier voire aimer le Cameroun.
    Malgré ses nombreux défauts, ce pays détient de belles merveilles de la nature. C’est également le pays de tous les possibles, le meilleur comme le pire. Même si l’intérêt n’est jamais loin les gens sont généralement très tolérants vis-à-vis des touristes et plutôt accueillants.

Laisser un commentaire

Scroll Up