Aller au contenu

Parc National de Campo-Ma’an

Campo-Ma'an

Situés à l’extrême sud du Cameroun, le long de la frontière avec la Guinée Équatoriale, et bordés à l’ouest par l’Océan Atlantique, le parc national de Campo-Ma’an et sa zone périphérique couvrent une superficie d’environ 700.000 hectares (264.064 ha pour le seul parc). Il a été créé en l’an 2000 dans la foulée du Sommet de Yaoundé sur la protection des forêts d’Afrique centrale. Il abrite de nombreuses espèces d’animaux menacés comme l’éléphant, le gorille, le mandrill ou le chimpanzé, ainsi que des plantes qu’on ne trouve nulle part ailleurs.

Le tarif de visite du parc est de 5.000 FCFA par jour et par personne et 2.000 FCFA par véhicule et par jour, accompagnement d’un guide local et d’un garde forestier : 10.000 FCFA par jour.

Ecotourisme

Le projet du WWF travaille activement à répertorier les principales curiosités du parc et de sa zone périphérique et à identifier de possibles circuits touristiques. Parallèlement, le projet fournit un appui à la mise en place des infrastructures communautaires de base et à l’amélioration de la capacité d’accueil des villages. Ainsi, l’écotourisme a été développé à Ebodjé, basé sur la protection des tortues marines.

Campement Mohombo à Campo Beach

Campement Mohombo
Le campement de Mohombo a aussi vu le jour : Situé à Campo-Beach à 4kilomètres de Campo, le campement écotouristique de Mohombo est logé à l’estuaire du Ntem qui sert de limites naturelles entre le Cameroun et la Guinée Equatoriale. Les deux éco-loges et une paillote qui constituent le campement ont été construits en 2006 avec l’assistance technique et financière du WWF.

Les éco cases sont gérées par les communautés locales elles-mêmes à travers un GIC (Groupe d’Initiative Communautaire). Une partie des recettes générées est utilisée pour le fonctionnement du campement et l’autre partie sert à financer les activités de développement local. Grâce aux revenus générés en 2007, la communauté a ainsi pu financer la construction d’un point d’eau dans le village et a contribué à l’entretien de la route Campo-Beach – Campo. Cette initiative écotouristique a contribué à accroître l’intérêt des populations de Mohombo pour l’écotourisme et la conservation de la nature. On peut y loger pour 5.000 francs CFA la nuit. La structure gestionnaire est GIC Motours (tél. +237-6-96.48.37.63 – 96.71.01.87).

 

Site écotouristique communautaire des chutes de Memve’ele

Site écotouristique de memv'eleFraîchement inauguré, le site écotouristique des chites de Memve’ele accueille les amoureux de la faune et de la flore. Première étape d’un projet ambitieux ayant pour objectif d’immerger le visiteur dans cette forêt tropicale, en harmonie avec les animaux et les habitants originaux des lieux. des pirogues à moteur permettent déjà de naviguer sur le Ntem pour admirer les chutes de Memve’ele.  C’est également le point de départ de visites du parc de Campo-Ma’an. En plus, le site entend aider à la conservation et à la valorisation de l’écosystème.

Les infrastructures

Deux plateformes multifonctionnelles permettent d’accueillir deux cents personnes. Des événements peuvent y être organisés comme des séminaires, des réunions voire des mariages. Des terrasses avec parasols vous permettront de vous ressourcer au bord du fleuve,  des plateformes d’observation favorisant l’observation. L’eau potable est fournie par deux forages et un château d’eau, alors que l’éclairage est assuré par 24 panneaux solaires. un restaurant et un barbecue permettront aux visiteurs de se nourrie. pour l’hébergement, vous avez le choix entre une chambre dans un bungalow ou une tente. Il est aussi possible de dormir à la belle étoile, en symbiose avec la nature.

Les tarifs : 1.000 à 1.500 francs CFA pour le petit déjeuner, 3.500 francs pour le diner, l’hebergement en chambre est de 7.000 francs/nuit, en tente de 5.000 francs par nuit et par personne. Les excursions sont à 5.000 francs par personne. pour louer des véhicules, pirogues, pour l’organisation de cérémonies et tout autre renseignement, appeler le +237 676 75 59 20 ou envoyez un email à  reservation.memvele@yahoo.fr Le site est sur Facebook


 

 

L’initiative éco touristique de Nkoélon-Mvini

Dès le dèbut des années 2000, les populations de Nkoélon-Mvini, un village situè à l’entrée du parc national de Campo-Ma’an, ont pris véritablement conscience des atouts éco touristiques que recèle leur localitè et le parc national. Présent sur le terrain comme organisme d’appui au développement rural, l’organisation néerlandaise de développement (SNV) avait alors introduit la notion d’éco tourisme qui, il faut le dire, reste un concept relativement nouveau dans le monde entier. Grâce aux multiples formations organisées par cet organisme, les populations ont pu percevoir le lien étroit qui existe entre l’éco tourisme et la gestion durable des ressources naturelles. Elles ont par exemple compris que les animaux sauvages du parc leur rapporteraient plus de revenus vivants que morts. Pour cela, elles veillent au grain pour préserver la ressource faunique du parc et ses environs.

En plus du renforcement des capacités des populations locales sur la notion d’éco tourisme, la SNV a doté le village Nkoélon-Mvini d’un forage pour approvisionner les habitants en eau potable. Ces efforts ont ètè poursuivis par le Programme National de Développement Participatif (PNDP) qui a offert à la communauté en 2005 deux éco cases de deux chambres chacune. Le WWF s’est joint à cette initiative en 2006 pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations à travers une gestion durable et participative des ressources naturelles.

Les capacités de plusieurs éco guides et autres acteurs locaux en techniques de guidage, restauration et réception des touristes ont été renforcées.
Les éco cases ont été équipées en matériels locaux (lits, tables, chaises). La structure gestionnaire est : CODEVI – ECOTOUR Tél: +237-6-99.12.84. 03

Laisser un commentaire

Scroll Up