Aller au contenu

Mont Cameroun

Le Mont Cameroun

Englué une grande partie de l’année dans la brume et le brouillard, le Mont Cameroun s’apparente à un géant invisible. Deuxième sommet d’Afrique du haut de ses 4.100 mètres, le Mont Cameroun ou Char des dieux est surtout un volcan à la fureur rare mais dévastatrice. La dernière éruption remonte à l’an 2000. Une coulée de lave de 300 mètres de long a tout dévasté sur son passage, ravageant les palmeraies et plantations aux alentours, pour s’arrêter à quelques dizaines de mètres du Seme Beach Hotel de Limbé. Saignée noire et fumante après chaque pluie, elle affiche en moyenne une hauteur de 10 m.

Ascension du mont Cameroun

Pour les amateurs de trekking, il est possible de louer des guides pour faire l’ascension du Mont Cameroun. La pente est sportive et il s’agit d’un challenge qui demande une bonne forme physique. Prévoyez 2 jours pour la montée et 1 jour pour la descente : trois refuges sont à votre disposition sur le parcours pour vous abriter les nuits ou en cas d’intempéries. Vous devez être totalement autonome en boisson, nourriture et logistique (sac de couchage etc…). Il est cependant possible de louer ces équipements à Buéa.

La nature évolue avec l’altitude: au départ vous traverserez une forêt assez dense qui deviendra de plus en plus clairsemée, puis de la steppe qui disparaîtra au profit du paysage lunaire du sommet. Les températures évoluent également avec l’altitude et il ne fait guère plus de 0 à 5 degrés au sommet. Prévoyez donc des habits chauds, un bonnet et des gants.

Les départs se font en général des environs de Buéa, mais quelques expéditions sont organisées depuis Limbé ou Idenau. Bien évidemment, comme en Europe, il est déconseillé de tenter cette expédition sans être accompagné de professionnels d’autant que l’itinéraire est très mal balisé. Quasi impossible en saison des pluies en raison de la boue et du manque de visibilité, l’expédition ravira les amateurs de faune et de flore à travers une forêt luxuriante.


Race of Hope

Chaque année, au mois de février, se déroule la Race of Hope, ou Course internationale de l’Espoir organisée par la Fédération camerounaise d’athlétisme. C’est une course mixte qui propose aux concurrents la distance de 42km, avec l’ascension du Mont Cameroun, aussi nommé le Char des dieux qui culmine à plus de 4.000 mètres. Le record est de 4 heures, 2 minutes et 22 secondes.

Laisser un commentaire

Scroll Up