Aller au contenu

Lamidat de Ngaoundere

Lamidat de Ngaoundere

Le Lamidat de Ngaoundéré est l’un des plus grands du nord Cameroun. L’extérieur a été rénové et la clôture faite de matériaux traditionnels a cédé sa place au béton. Par contre, les cases traditionnelles ont été préservées à l’intérieur et se caractérisent par une architecture spécifique de la culture Mboum.

Juste après l’entrée, une première case ronde vous accueille. Elle est d’époque et ses piliers sont décorés de peintures colorées. Ensuite vous pourrez voir plusieurs autres cases dont celle de la reine mère, celles des épouses et celle du tribunal coutumier. Il y a également un musée que vous pourrez visiter. Le lamidat fut fondé entre 1836 et 1839 par le chef Vollarbé Ardo Ndjobdi. A la tête d’un lamidat se trouve un Lamido, élu à vie parmi les membres de la famille régnante. Il est de race Foulbé.

Le lamido est à la fois un chef politique et un chef religieux. Comme chef politique, il administre le lamidat, il rend la justice. Comme chef religieux, il est Iman, c’est-à-dire celui qui conduit la prière à la mosquée. En fait, il délègue ses pouvoirs à un Iman qu’il a nommé. La justice est basée sur le droit coranique mais aussi sur la coutume locale. Même s’il est possible de visiter le lamidat tout les jours, il est préférable de choisir le vendredi, jour de la grande prière ou une des grandes fêtes musulmanes ( Fête du mouton, tabaski,…). En effet, à ces occasions, le lamido est présent et est entourés de ses ministres. C’est également le moment idoine pour assister aux fantasias.

Laisser un commentaire

Scroll Up