Aller au contenu

Centre touristique de Nkolandom

Centre touristique de Nkolandom

A 18 kilomètres d’Ebolowa se trouve le Centre Touristique de Nkolandom, qui signifie Mont de l’élégance en langue boulou. Centre très agréable par sa propreté, son accueil symbolisé par la statue d’Adeline, la verseuse d’eau. Vous serez surpris de découvrir, au milieu d’une nature luxuriante, de nombreux rochers, grottes ou statues qu’un guide vous fera visiter.

A l’entrée du village, la rivière Mezondo (Affluente de la seng qui se jette dans la Mvila), aux eaux chantantes vous accueille et vous souhaite la bienvenue, comme indiqué sur la plaque sur sa berge. Aussitôt le cours d’eau franchi, la route continue à se dérouler et à dérouler les premières attractions. Tour à tour les grottes de Nkolandom vous accueillent. Parmi elles: la grotte du berceau, la grotte du tribunal coutumier, la grotte aux écritures, le pic d’adjap, les grottes de Nkomeyos et, un peu plus loin, le pic d’Ako’okas, sans oublier la magnifique résidence coloniale de sa Majesté Pierre Nna Nsengue (décédé en 1943, ancien chef supérieur de 1er degré Fang-boulou) à 5 km de Nkolandom, qui avait épousé la soeur cadette du chef de 3eme degré Jacques Fame Ndongo I (1893-1949) de Nkolandom.

Un tour au musée historique de Nkolandom situé au centre du village permet de découvrir et d’admirer un lieu de préservation, de conservation et de diffusion de l’histoire et de l’art du peuple Beti Fang Boulou. Des objets d’arts ancestraux sont exposés, en l’occurrence des écorces battues, les attributs des chefs traditionnels, des vestiges d’animaux mythiques comme l’éléphant ou des félins de la forêt. Les autres aires géographiques du Cameroun ne sont pas en reste : de la région des Grassfields, en passant par l’aire soudano-sahélien, les visiteurs peuvent contempler les masques et sculptures Bamileké où les costumes traditionnels du Grand-Nord.


Pour s’y rendre : A partir d’Ebolowa prendre la direction de la frontière gabonnaise sur 15Km puis tourner à gauche au niveau du panneau pour 3km. La totalité de la route est bitumée.

Rochers d’Ako’akas

Rocher d'Akoakas
Le spectaculaire piton rocheux du village d’Ako’Akas, niché au coeur de la forêt équatoriale, est situé à environ 40 km au Sud-est d’Ebolowa, à proximité de la route non bitumée qui relie Ebolowa à Mékomo. Un paysage qui mérite le détour.

Ecotourisme à Ako’Akas

Situé à 38 km au Sud d’Ebolowa dans la Province du Sud, Ako’okas est habité par le peuple Boulou, divisé ici en deux ethnies: les Yemissems et les Yemekaks. A la tête de cette population habitant sur trois hameaux (Bidumba, Ako’okas et M’Bedum) se trouve une femme chef. Cette dernière se dit fière du dynamisme de ses administrés qui combattent la pauvreté à travers l’agriculture, la chasse, la pêche et l’artisanat.

Outres ces activités principales, ces populations affichent un engouement palpable pour le tourisme communautaire par le biais du SIT ENROKAS (Entente du Rocher d’Ako’okas) et de leur partenaire de développement l’ONG AFRECAM.

Afrecam organise des séjours chez l’habitant. Vous bénéficierez de guides pour la visite des rochers et la ballade dans la forêt équatoriale, logement et repas bios chez l’habitant. Des activités culinaires et récréatives avec les villageois sont prévues. Renseignements : +237/99.81.05.20

Laisser un commentaire

Scroll Up