Aller au contenu

Région du Sud

Découvrir Le Cameroun

Région du sud – Curiosités

Kribi - Le Port

Carte

A l’image du Cameroun, la région du sud est une destination complète. Comme un immense manteau végétal, la forêt tropicale, zone par excellence d’agrotourisme et d’écotourisme, offre aux visiteurs le rendez-vous avec les pygmées, premiers habitants de la forêt. De nombreux cours d’eau, les uns plus importants que les autres renforcent le climat humide de cette région, avec par endroits, des chutes et cascades spectaculaires, à l’instar de celles de la Lobé et de Memve’ele.

L’ouverture à l’Océan Atlantique avec environ cent cinquante kilomètres de côtes couvertes de sable fin favorise le développement du tourisme balnéaire. Choisir de visiter la région du sud, c’est aller à la découverte des vestiges et monuments qui marquent l’installation des premiers missionnaires, et l’histoire de la colonisation de notre pays, notamment à Kribi et à Campo. C’est aussi aller admirer la splendeur de la forêt naturelle dans la réserve du Dja, déclarée à juste titre Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Kribi

Plan

Site touristique très prisé par les visiteurs, Kribi est surnomée la riviera camerounaise en raison de la présence de superbes plages de sable fin qui bordent l’océan sans discontinuer sur des kilomètres et rappellent les plages des Caraibes.

La plupart des hôtels et maisons sont installées en bordure de la plage, vraie richesse de Kribi. On remarquera, en soirée, des dizaines de crabes de couleur sable.

Kribi est un port de pêche, lieu idéal pour manger des poissons et des crustacés dont les fameuses crevettes de Kribi.

Pêcheurs à KribiPrenez le temps de découvrir le mode de vie des habitants. Assistez, par exemple, à une pêche au filet pratiquée depuis le rivage. La technique : une pirogue prend le large et emporte avec elle une extrémité du filet tandis que les personnes restées sur la plage retiennent la deuxième extrémité.

Selon la longueur du filet, la pirogue fait un arc de cercle dans la mer et revient sur le rivage une centaine de mètres plus loin. Il n’y a plus qu’à tirer sur les deux extrémités pour ramener le filet chargé de poisson sur la berge.

Ce mode de pêche nécessite des bras musclés !

Poissons au marché de KribiAu coeur de la citée balnéaire, face au port à bois, le marché aux poissons. Alimenté au fur et à mesure de l’arrivée des pirogues à moteur, vous y trouverez des poissons toujours frais : bars, baracudas, soles, crevettes de mer, gambas ou langoustes… les prix sont raisonnables. A emporter ou à faire cuire pour consommer sur place dans l’une des nombreuses gargottes.

 

Le phare de Kribi
Construit en 1906 à l’époque coloniale allemande, le phare de Kribi affiche avec sérénité ses 100 ans!

Kribi fut jadis un port très actif dans l’export du bois, du café et du cacao. Vous pouvez atteindre le phare à pied depuis la plage, non loin de la Marina.

 

Chutes de la lobé


La Lobé est un fleuve côtier qui prend sa source dans le massif du Ntem au centre du parc national de Campo Ma’an. Les chutes de la Lobé se trouvent à environ 8 kilomètres au sud de Kribi en direction de Campo. La Lobé se caractérise par un ensemble de petits bras qui progressent en petites cascades sur une distance d’un kilomètre avant de se jeter directement dans l’océan en plusieurs chutes dont la plus haute mesure près de 15 mètres. C’est un phénomène unique au monde que de voir une ligne des cascades qui s’étend sur près de 100 mètres de large se jeter directement dans l’océan. Les chutes de la Lobé représentent pour les peuples environnants un symbole fort de croyance, et sont généralement associées aux divers rites naturels et culturels de ces peuples côtiers. A titre d’exemple, les pygmées, peuples originels de guérisseurs, plongent les malades dans l’eau des chutes lors des cérémonies de purification. Les chute de la Lobé sont aussi une étape importante dans le rituel d’intronisation du Chef des Batangas qui y reçoit les bénédictions des esprits et des ancêtres. Il est à noter également le phénomène du jingou ou Mami Water ou encore mari/femme- esprit de l’eau. C’est une représentation mystique de la toute puissance des esprits de l’eau qui, depuis de nombreux siècles, fit partie intégrante de la vie de chaque natif de cette région côtière.

Sur le plan de la faune sous-marine, on trouve dans les eaux de la lobé espèce une race d’écrevisses spécifiques.

 

Visite de campements pygmées

Campement de pygméesAu départ de Kribi, vous pouvez vous rendre dans plusieurs campements pygmées pour découvrir l’habitat et vous familiariser avec le mode de vie de ces populations proches de la nature. Les Pygmées de Bipindi sont particulièrement réputés pour leur savoir-faire artistique et leur médecine traditionnelle qu’ils se transmettent de père en fils.

Le trajet en pirogue sur la Lobé vaut à lui seul la peine d’être fait, vous pourrez admirer la mangrove, les animaux et la forêt. Pour qui veut échapper au tumulte de la ville, le fleuve est un havre de paix. Le chant des oiseaux est rythmé par les chocs des rames contre la coque des pirogues. Pas de moteur, pour préserver l’environnement. Le guide vous racontera les légendes des ancêtres protecteurs vivant au fond du fleuve. Comptez 1 heures de pirogue pour atteindre le premier campement.

Hôtel Ilomba Kribi – 16 chambres et 2 suites – Prix à partir de 40.000 FCFA – 7 km de kribi, direction chutes de la Lobé – Tél. +237 699 91 29 23

Hôtel Ilomba à Kribi16 chambres (16 simples dans de jolis boukarous au nom d’essence de bois et 2 suites de 4 places). Les chambres sont très bien entretenues et équipées, certaines possèdent un balcon donnant sur le jardin de l’hôtel. Un groupe électrogène et une réserve d’eau assurent la continuité de votre confort. Parking et plage avec gardiennage. Le bar-restaurant le Baobab propose une cuisine excellente, des spécialités de poissons et de crevettes dans un cadre très agréable.

Plage aménagée, baignade, jeux d’échec géant, billard, karaoké, TV au bar, jeux d’enfants, proximité des chutes de la Lobé, promenade en pirogue sur la Lobé, visite des villages de Pygmés, excursion vers la réserve de Campo, Rocher du Loup, visite de la ville de Kribi. L’hôtel est certes isolé, à la sortie de la ville de Kribi, mais situé dans un environnement calme, à quelques minutes des chutes de la Lobé.

Voir le diaporamaEn savoir plus

Hôtel Palm Beach Plus Kribi – 56 chambres – Prix à partir de 32.000 FCFA – Tél. +237 233 46 14 47

Hôtel Palm Beach à KribiL’accueil est très peu professionnel, mais la situation de l’hôtel, au bord de la mer, comblera les mordus de fortes vagues océaniques et les adeptes de plages sous les cocotiers. Chambres simples ayant connu de grands jours, comme l’atteste une photo du président Paul Biya, avec la mention Meilleur hôtel 2003 de Kribi, accrochée fièrement à la réception. Les chambres sont, néanmoins, climatisées, équipées de TV, de sanitaires et du téléphone. L’établissement dispose du wi-fi, d’un restaurant et d’un parking surveillé.

Hôtel Les gîtes de Kribi – 10 chambres – Prix à partir de 30.000 FCFA – Quartier Nangandjango – Tél. +237 675 08 08 45

HôtelLes Gites de KribiAdresse familiale, pour des vacances tranquilles ; en effet, ces gîtes sont à 3 km du centre-ville et seulement à quelques minutes des célèbres chutes d’eau de la Lobé. Les enfants et les grands trouveront leur bonheur, entre balades en barques, piscine, Jacuzzi, salle de jeux et VTT. Un coin cuisine permet de se concocter un repas à sa guise ou de demander les services d’un cuisinier. L’hôtel a ouvert son restaurant récemment, et offre des formules demi-pension ou pension complète. Établissement à recommander pour ses équipements, son accueil et son cadre, rendu agréable par sa situation en hauteur et par la rivière en contrebas.

Voir le diaporamaEn savoir plus

Hôtel des Anges Kribi – 10 chambres – Prix à partir de 30.000 FCFA – A l’entrée de Kribi sur l’axe Edéa-Kribi – Tél. +237 699 93 68 62

Hôtel des Anges à KribiCe petit hôtel du bord de mer est bien placé. Se prélasser dans ses chambres confortables (eau chaude, climatisation, groupe électrogène, télévision) est un bonheur. Décorée par un créateur français, chaque chambre se caractérise par une couleur. Construites dans de petits bâtiments, elles ne sont séparées de la terrasse du bar-restaurant que par un petit espace de verdure. Le repas au restaurant est l’occasion de contempler la mer et ses vagues.

Une réserve d’eau et le groupe électrogène rendent l’hôtel indépendant énergiquement : pratique en cas de coupure du courant… Profitez aussi de sa plage tranquille et surveillée.

Voir le diaporamaEn savoir plus

Hôtel du Phare Kribi – 17 chambres et 6 appartements – Prix à partir de 28.000 FCFA – A côté du phare – Tél. +237 233 46 11 06

Hôtel du Phare à KribiA proximité du centre ville, l’hôtel dispose de belles chambres spacieuses. À l’entrée, on se demande si l’on est bien à la bonne adresse, mais il suffit de continuer son chemin pour arriver à la réception, à la piscine et au restaurant, taquiné par les vagues océaniques. L’accueil familial et la gentillesse du personnel sont au rendez-vous. Les jours passent doucement et agréablement.

L’hôtel du Phare est l’endroit préféré des expatriés pour le week-end, ou ils côtoient les familles camerounaises qui viennent elles aussi se détendre la terrasse en bois, qui borde la mer, à quelques mètres du vieux phare allemand.

Voir le diaporamaEn savoir plus

Framotel Kribi – 40 chambres réparties dans 8 bungalows – Prix à partir de 28.000 FCFA – En ville, à 150m de la plage – Tél. +237 233 46 16 40

Hôtel Framotel à KribiL’hôtel Framotel jouit d’une notoriété reconnue et appréciée dans le paysage hôtelier du Cameroun. Il est d’ailleurs l’un des rares établissements hôteliers prisés à la fois par une clientèle de particuliers, de structures étatiques , d’organismes internationaux, et d’entreprises. Ceux qui l’apprécient trouvent qu’il allie naturel et classe.

Hôtel Complexe Cocobeach Kribi – 10 chambres – Prix à partir de 25000 FCFA – Proche Marina – Tél. +237 699 99 87 90


Avec sa dizaine de chambres, le Complexe Coco Beach est un hôtel de taille familiale situé en front de mer avec une cuisine raffinée à prix modéré.

Autonome en électricité et en eau, chambres climatisées et entretenues avec soins, vous passerez un séjour agréable dans toute les circonstances. La plage est aménagée et l’hôtel dispose d’un bassin pour les jeunes enfants.

Voir le diaporamaEn savoir plus

Hôtel Atlantic Kribi – 41 chambres – Prix à partir de 25.000 FCFA – Situé à 600 m du lycée de Kribi en venant d’Edéa – Tél +237 233 46 18 28

Hôtel Atlantic à KribiEtablissement de 41 chambres climatisées avec salle de séminaire, l’Atlantic Hôtel accueille vos réunions et autres manifestations. Les chambres sont bien équipées (TV, climatisation, téléphone…) et correctement entretenues, mais un peu fatiguées.

L’établissement est situé au bord de l’eau, il dispose d’un parking, d’une belle plage facilement accessible, d’un petit musée d’objets d’art, d’un restaurant agréable situé au premier étage et offrant une vue sur la mer.

Voir le diaporamaEn savoir plus

Hôtel Le Paradis Kribi – 72 chambres – Prix à partir de 21.500 FCFA – Situé sur la côte Ngoye – Tél. +237 222 02 79 81

Hôtel Le paradis à KribiParsemé de jardins aux plantes et parfums subtils, l’hôtel Le Paradis combine harmonieusement les éléments naturels et les exigences du confort moderne d’un hôtel 3-étoiles, à 30 m de la mer, de l’autre côté de la route.

L’hôtel dispose de chambres, suites et appartements de bon standing, avec des restaurants Le Forestier, Le Piroguierproposant une cuisine française avec spécialité de poissons, des salles de conférences dont les capacités varient de 50 à 300 places (Océan, Chalet Bantou, VIP Lobé, Kienké), des salles d’atelier, un cybercafé et une boutique de maroquinerie.

Voir le diaporamaEn savoir plus

Hôtel Elabe Marine Kribi – 17 chambres – Prix à partir de 20.000 FCFA – Zone Gic Patpec – Tél. +237 699 90 77 84

Hôtel Elabe Marine à KribiRéputé pour sa bonne cuisine et un excellent rapport qualité/prix, Elabé Marine est un petit hôtel de 17 chambres (6 appartements de 2 chambres et des chambres singles) en bordure de mer.

Toutes les chambres sont climatisées, équipées de moustiquaires, ventilation et TV Satellite. Sa plage, bien dégagée, invite à la promenade et à la baignade. Des transats sont à la disposition de la clientèle.

Voir le diaporamaEn savoir plus

Hôtel Plaza Kribi – 20 chambres – Situé sur l’axe lourd Edéa Kribi, à environ 100 m du lycée bilingue – Tél. +237 233.46.18.13

Hôtel Kribi Plaza à KribiAvec une jolie salle de réception décorée de tableaux et de mobilier en bambou, La Plaza loue des chambres spacieuses aux motifs de la faune locale, et propose un bar-restaurant sur place, et des grillades en bord de mer.

Ses chambres présentent une particularité notable, elles possèdent toutes, sans exception, un mini-salon moquetté, alors que la chambre elle-même est carrelée. Depuis l’hôtel, on observe une plage de sable fin bordée de cocotiers, accessible en une minute de marche à pied, de l’autre côté de la route.

Voir le diaporamaEn savoir plus

Hôtel Costa-Blanca Kribi – Prix à partir de 15.000 FCFA – A l’entrée de Kribi, près du Golf Club – Tél. +237 699 31 60 49

Hôtel fortement conseillé pour son cadre agréable, son acceuil sympathique, et ses activités diverses… Très bon souvenir et dépaysement garantis.

Hôtel du Plateau Kribi – Prix à partir de 8.000 FCFA – Quartier N’Goy – Tél. +237 696 82 19 45

L’hôtel du Plateau est situé dans le quartier de N’Goyé, avec un grand parking, c’est là son point fort. Pour le reste, les chambres sont simplissimes et les tarifs raisonnables.

Hôtel Panoramique Kribi – Prix à partir de 6.000 FCFA – Près de la station de Jako Voyages – Tél. +237 233 46 17 73

Les chambres ventilées sont vraiment défraîchies, alors que les chambres climatisées restent très correctes. Situation idéale pour qui veut être au cœur de la ville. Une terrasse permet de garder un oeil sur les allées et venues des passants.

Restaurant Hôtel du Phare Kribi – Cuisine française et camerounaise – Plat à partir de 10.000 FCFA – +237 75 664 04 64

Le restaurant, qui dispose d’une grande terrasse en bois, donne directement sur la plage. La cuisine de qualité aux spécialités camerounaise, européenne et malgache fera passer de bonnes soirées à Kribi.

Restaurant La Vie est belle Kribi – Cuisine française – Plat à partir de 5.000 FCFA – Quartier M’Boamanga – Tél. +237 699 74 19 13

La Vie est Belle suggère à sa clientèle deux restaurants les pieds dans l’eau pour un repas marin ; et un autre restaurant perché sur la colline. On y trouve l’art culinaire de la région et d’autres spécialités internationales.

Restaurant La Marina Kribi – Cuisine française et internationale – Plat à partir de 4.000 FCFA – Près de l’Hôtel du Phare – Tél. +237 699 67 11 42

Restaurant La Marina à KribiInstallé dans un fauteuil confortable, il n’est pas rare de voir débarquer des plaisanciers pour une pause-déjeuner. De leur bateau, ils peuvent lancer les commandes dans ce restaurant qui domine cette mini-marina de Kribi. A la carte, pizzas, grillades et autres spécialités sont servis, dans un cadre plaisant.

Restaurant Le Cigare Kribi – Pizza et cuisine internationale – Plat à partir de 3.000 FCFA – Au carrefour supermarché CEBO – Tél. +237 222 08 11 50

Très bel établissement en bois, où l’on déguste du poisson, de la volaille et des pizzas.

Restaurant Le Koussel Kribi – Restaurant de plage : grillades et poissons

Nigh-Club Le Big Ben Kribi – Discothèque – Carrefour supermarché CEBO, annexé au Restaurant Le Cigare – Tél. +237 33 246 19 28

 

Nigt-Club Le Jem’s Club Kribi – Discothèque – +237 99 53 49 32 – C’est la discothèque en vogue de Kribi ; elle organise des soirées à thème et invite des artistes musiciens pour des nuits encore plus folles.

 

Night-Club Dancing de l’Hôtel Costa-Blanca Kribi – Discothèque – Le vendredi et samedi soir – A l’entrée de l’Hôtel Costa-Blanca

Les tortues marines à Ebodjé

Tortues à EbodjéEbodje est un petit village situé à une cinquantaine de kilomètres au sud de Kribi, sur la route de Campo qui longe la côte. Le village a été rendu célèbre dans la région par les tortues marines autour desquelles gravite une activité de tourisme responsable soutenue par le WWF : Ebodje a été choisie comme site de protection des tortues marines. Un comité de tourisme a été créé, qui consulte la population sur toutes les décisions relatives au développement de cette activité. Plusieurs villageois ont aménagé une chambre d’hôte dans leur maison. De petits restaurants ont vu le jour, où le menu du jour vous proposera du poisson braisé à la Camerounaise, du Mbounga (poisson fumé), du Ndolé (verdure et viande ou poisson) et des plantains frits. Des excursions en forêt, avec guide, des balades en pirogue en rivière ou en mer, une visite des chute de la Lobé et du rocher du loup, non loin de là, attendent les écotouristes qui font halte dans le village. Le WWF a aidé à réaliser quelques panneaux d’information pour le musée des tortues. Chaque année, d’octobre à mars deux espèces de tortues marines (luth et olivâtre) viennent pondre sur la plage voisine. Deux autres espèces (verte et imbriquée) viennent se nourrir sur la côte.

Parc national de Campo Ma’an

Parc national de Campo MaanSitués à l’extrême sud du Cameroun, le long de la frontière avec la Guinée Équatoriale, et bordés à l’ouest par l’Océan Atlantique, le parc national de Campo-Ma’an et sa zone périphérique couvrent une superficie d’environ 700.000 hectares (264.064 ha pour le seul parc). Il a été créé en 2000 dans la foulée du Sommet de Yaoundé sur la protection des forêts d’Afrique centrale. Il abrite de nombreuses espèces d’animaux menacés comme l’éléphant, le gorille, le mandrill ou le chimpanzé, ainsi que des plantes qu’on ne trouve nulle part ailleurs. En dehors de la station balnéaire de Kribi et ses 40 hôtels – l’un des passages obligés pour accéder à la région – les infrastructures d’accueil sont rares, les sites intéressants mal connus ou parfois difficiles d’accès car non entretenus. Le Service de la Conservation du parc ne dispose pas d’un centre d’information et d’orientation pour les touristes. Quant à la grande majorité des communautés locales, elles manquent de savoir-faire dans la gestion des activités écotouristiques. Le projet du WWF travaille activement à répertorier les principales curiosités du parc et de sa zone périphérique et à identifier de possibles circuits touristiques. Parallèlement, le projet fournit un appui à la mise en place des infrastructures communautaires de base et à l’amélioration de la capacité d’accueil des villages. Le tarif de visite du parc est de 5.000 FCFA par jour et par personne et 2.000 FCFA par véhicule et par jour, accompagnement d’un guide local et d’un garde forestier : 10.000 FCFA par jour.

Hébergement à Campo Ma’an

Campement Ecotouristique de Mohombo – Prix à partir de 5.000 FCFA /nuit/personne – Campo Beach, Parc National de Campo Ma’an – Tél. + 237 696 48 37 63

Le campement Mohombo à Camp BeachConstruit en 2006 avec l’aide du WWF. Comprend deux lodges et une paillote.

Les éco cases sont gérés par les communautés locales elles-mêmes à travers un Groupe d’Initiative Communautaire. Une partie des recettes générées est utilisée pour le fonctionnement du campement et l’autre partie sert à financer les activités de développement local.

Chutes de Memve’ele

Chutes de la Memve'ele

Alors que vous progressez dans la forêt primaire, vous pouvez les entendre dans le lointain. Un son pénétrant, comme un roulement de tonnerre qui se prolongerait indéfiniment. Et puis la forêt s’ouvre, d’un seul coup, sur le tranchant de la falaise, et elles sont là, majestueuses, imperturbables : les chutes de Memve’ele, une pure merveille naturelle, un fracas d’eau et d’écume qui s’évide dans les entrailles de la jungle, fulmine au coeur de profonds défilés et finit par se calmer à l’approche des horizons salés de l’océan Atlantique.

Ville d’Ebolowa

Lac d'EbolowaEbolowa est la principale ville et la capitale de la région Sud du Cameroun. La ville d’Ebolowa est très propre et se situe dans un cadre agréable mais sans grand intérêt touristique, à l’exception de son lac artificiel et du parc qui l’entoure avec ses palmiers et son rocher du baobab. Par contre, il est intéressant de visiter les alentours, en empruntant une des nombreuses pistes pour entrer dans la forêt. La plupart des sites sont accessibles en 4×4 : la mare aux éléphants, les chutes du Ntem, à 35 km de la ville, le piton d’Akoakas, très impressionnant avec ses parois verticales de 100 mètres de hauteur.

Hôtels à Ebolowa

Florence Hôtel – 50 chambres – Prix à partir de 15.000 FCFA – Vers Carrefour Mvondo – Tél. +237 222 28 43 77

Le meilleur hôtel d’Ebolowa à un prix raisonnable

Centre Touristique de Nkolandom – 29 chambres – Prix à partir de 10.000 FCFA – +237 222 03 10 98

Compte parmi les lieux d’accueil les plus appropriés pour une découverte douce d’Ebolowa.

Centre touristique de Nkolandom

Grottes de NkolandomA 18 km d’Ebolowa se trouve le Centre Touristique de Nkolandom, qui signifie Mont de l’élégance en langue boulou. Centre très agréable par sa propreté, son accueil symbolisé par la statue d’Adeline, la verseuse d’eau. Vous serez surpris de découvrir, au milieu d’une nature luxuriante, de nombreux rochers, grottes ou statues qu’un guide vous fera visiter. Un tour au musée historique de Nkolandom situé au centre du village permet de découvrir et d’admirer un lieu de préservation, de conservation et de diffusion de l’histoire et de l’art du peuple Beti Fang Boulou. Des objets d’arts ancestraux sont exposés, en l’occurrence des écorces battues, les attributs des chefs traditionnels, des vestiges d’animaux mythiques comme l’éléphant ou des félins de la forêt. Les autres aires géographiques du Cameroun ne sont pas en reste : de la région des Grassfields, en passant par l’aire soudano-sahélien, les visiteurs peuvent contempler les masques et sculptures Bamileké où les costumes traditionnels du Grand-Nord.

Pour s’y rendre : A partir d’Ebolowa prendre la direction de la frontière gabonnaise sur 15Km puis tourner à gauche au niveau du panneau pour 3km. La totalité de la route est bitumée.

Hôtels à Nkolandom

Hôtel du Centre touristique – 29 chambres – Prix à partir de 10.000 FCFA – Tél. +237 222 04 17 07

L'Hôtel du Centre touristique de NkolandomLes visiteurs qui se rendent à Nkolandom n’ont aucun souci à se faire. Ils sont sûrs de trouver le gïte et le couvert au village. De l’imagination fertile de la promotrice du site est née l’idée de renover en construisant un hôtel de 29 chambres modernes haut standing, avec postes téléviseurs, ventilateurs, toilettes individuelles et placards. 7 suites haut standing et 02 appartements haut standing, dans un cadre romantique et verdoyant avec une piscine à votre disposition. Une jolie petite salle de réception vous permet d’attendre en toute sérénité que l’on s’occupe de vous. Le service est assuré 24h/24. Toute l’édifice baigne dans une propreté impeccable.

Rochers d’Ako’akas

Rochers d'Ako'akasLe spectaculaire piton rocheux du village d’Ako’Akas, niché au coeur de la forêt équatoriale, est situé à environ 40 km au Sud-est d’Ebolowa, à proximité de la route non bitumée qui relie Ebolowa à Mékomo. Un paysage qui mérite le détour.

 

 

Hébergement à Ako’akas

Gîtes d’Oka’okas – Situé à 38 km d’Ebolowa, ce village est la base du projet pilote d’écotourisme communautaire d’AFRECAM, Alliance des femmes de la réserve de Campo Ma’an et de ses environs. Ce projet vous offre l’opportunité de loger chez l’habitant dans des maisons en terre sèche et en bambous, de déguster la restauration locale et d’effectuer des excursions en compagnie de guides. Activités proposées. Visite du parc national de Campo Ma’an.

Minimisation de l’impact. Les déchets sont triés, les matières organiques servent d’engrais pour l’agriculture, les bouteilles sont réutilisées par la population et les boîtes en aluminium et sachets sont rapportés en ville et placés dans les dépôts de transformation. Pour l’éclairage, les lampes-tempête (pétrole) sont utilisées, mais un projet d’équiper le village de plaques pour capter l’énergie solaire est en cours. S’agissant de la conservation et de l’éducation, une sensibilisation environnementale est réalisée auprès des populations locales et des visiteurs. Population locale. L’activité touristique occupe au moins 80 % de la population active selon une répartition des rôles qui est faite en fonction des aptitudes de chacun. Les tarifs des prestations sont fixés par la population locale elle-même, et les revenus de l’activité touristique sont redistribués entre les différents prestataires et le comité de développement du village pour de nouveaux projets dans le village (améliorations des services, infrastructures…). Les guides sont des locaux du village et des villages voisins et sont accompagnés également par des écogardes exigés par les services du parc. La case d’accueil propose la vente de produits artisanaux fabriqués par les villageois eux-mêmes.

Réserve du Dja

Réserve du Dja

La Réserve du Dja est l’une des forêts humides d’Afrique les plus vastes et les mieux protégées. Au temps de l’inscription au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en 1987, 90 % de sa superficie étaient considérés intacts et la pression humaine y était faible. La réserve abrite une population de Pygmées Baka qui vivent de façon traditionnelle et confèrent au site une valeur culturelle reconnue. L’agriculture et la chasse commerciale y sont interdites, mais la chasse traditionnelle est autorisée pour les populations pygmées.

Scroll Up