Aller au contenu

Région de l’Adamaoua

 Curiosités

Chutes de la Vina

D’une superficie de 64.000 km², l’Adamaoua est la 3e province du Cameroun par sa taille.La terre est pauvre et faiblement peuplée. L’activité économique principale est l’élevage de bétail (zébus).L’Islam est la principale religion. Les Peuls forment le principal groupe ethnique de la province, mais il existe de fortes minorités Tikar, Mboum,Gbaya,Haoussa et Di.

Les principales curiosités sont la mosquée de Ngaoundéré, le lac Tyson, le lac Mbalang, le lac de la vina et les chutes de Beni, les chutes de lancrenon d’une hauteur de plus de 100 m sont inoubliables, les grottes de Hosseré, de Damougaré ancien refuge du peuple koutnie et les grottes de Nyem Nyem

Chutes de Tello

Les chutes de TelloLes chutes de Tello sont l’une des principales curiosités naturelles de la région de l’Adamaoua. Différentes de celles d’Ekom Nkam ou de la Lobé, elles sont aussi emblématiques et méritent véritablement le détour. Leur particularité réside dans la table rocheuse interrompant brutalement la tranquille rivière Tello qui se retrouve précipitée entre environ 45 mètres plus bas. Cette originalité géologique est assez remarquable car elle a crée une caverne naturelle d’un volume impressionnant à l’arrière des chutes. Un chemin et des bancs ont été aménagés pour admirer le spectacle depuis ce point de vue. Le site est bien aménagé et accessible pour tous grâce à la construction d’escaliers avec balustrade. Un boukarou en dur a été construit et permet d’admirer les chutes dans toute leur splendeur. Cette étape est idéale pour une pause pique-nique en famille. La visite en saison des pluies est recommandée même si elle complique un peu l’accès en véhicule.

Pour y accéder : A partir de N’Gaoundéré, prendre la D21 de Bélel via Mbalang. C’est une piste assez praticable qui ne nécessite pas l’utilisation d’un 4×4 en saison sèche. Après 45 Km et environ 1 heure 30 de piste, la direction des chutes est indiquée par un panneau. 2 km de piste vous permettent d’accéder à une zone aménagée avec parking et un boukarou. En saison des pluies l’usage d’un 4×4 est plus que recommandé, notamment pour les deux derniers kilomètres avec la traversée à gué d’un cours d’eau incontournable.

Lac Tison

Le lac TisonA 10 km du centre de Ngaoundéré, sur la route de Meiganga, se trouve une oasis de quiétude et de fraicheur : le lac Tison. Ce lac de cratère de 300 mètres de diamètre environ est bordé d’arbres de multiples essences, ce qui explique sans doute les variations de couleurs de ses eaux. Le site est aménagé pour permettre une promenade tout autour du lac, moment privilégié de calme où vous pourrez profiter pleinement de la faune et de la flore avant de vous désaltérer au petit bar du site. Visite à faire si vous avez du temps à perdre à Ngaoundéré ou à l’occasion d’un pique nique. Vous avez une belle vue panoramique sur la ville de Ngaoundéré.

Pour y accéder : De Ngaoundéré, prendre la N1 direction Meiganga. 3 Km après la sortie sud de la ville, prendre la piste indiquée par un panneau indicateur. Parcourir 3 Km de piste qui monte à flanc de montagne avant d’arriver à l’établissement installé sur les hauteurs du lac. Attention, la piste est assez défoncée et difficilement praticable en saison des pluies.

Chutes de la Vina

Chutes de la VinaBien qu’elles soient beaucoup moins impressionnantes que les chutes de Tello, les chutes de la Vina méritent le détour en grande partie à cause de leur facilité d’accès. En effet, situées à 15 Km au sud de Ngaoundéré, elles ne se trouvent qu’à 200 m de la route principale qui traverse la Vina. D’une hauteur moyenne d’une dizaine de mètres, elles offrent néanmoins un spectacle original avec ce cirque naturel creusé par les eaux au fil du temps. L’emplacement de l’ancienne tannerie, abandonnée depuis de nombreuses années, offre un observatoire idéal pour les chutes. Quelque soit la saison, elles sont alimentées en eau mais c’est bien évidemment en saison des pluies qu’elles sont le plus impressionnantes.

Pour les plus téméraires, il est possible de descendre jusqu’au bord des chutes et accéder ainsi au dessous de la table rocheuse d’où se précipite la Vina. Attention, à l’heure actuelle aucun aménagement n’a été réalisé pour les visiteurs, le layon d’accès est donc assez sportif. Pas besoin de 4 x 4 ou d’équipement spécial. C’est vraiment une visite familiale par définition. Visite à coupler avec celle du lac Tison qui se trouve à mi-distance de Ngaoundéré.

Pour y accéder : L’accès est d’une très grande simplicité puisque N1 depuis Ngaoundéré est bitumée. Il faut compter 15 Km de route en prenant la direction de Meiganga. En arrivant au pont qui franchit la Vina, laissez la voiture et poursuivez à pied sur la droite durant 200 mètres en longeant la barrière de l’ancienne tannerie désaffectée. Vous pourrez alors observer toute la beauté des chutes depuis ce promontoire.

Lamidat de Ngaoundere

Le Lamidat de NgaoundereLe lamidat de Ngaoundéré est l’un des plus grands du nord Cameroun. L’extérieur a été rénové et la clôture faite de matériaux traditionnels a cédé sa place au béton. Par contre, les cases traditionnelles ont été préservées à l’intérieur et se caractérisent par une architecture spécifique de la culture Mboum. Juste après l’entrée, une première case ronde vous accueille. Elle est d’époque et ses piliers sont décorés de peintures colorées. Ensuite vous pourrez voir plusieurs autres cases dont celle de la reine mère, celles des épouses et celle du tribunal coutumier. Il y a également un musée que vous pourrez visiter. Le lamidat fut fondé entre 1836 et 1839 par le chef Vollarbé Ardo Ndjobdi. A la tête d’un lamidat se trouve un Lamido, élu à vie parmi les membres de la famille régnante. Il est de race Foulbé. Le lamido est à la fois un chef politique et un chef religieux. Comme chef politique, il administre le lamidat, il rend la justice. Comme chef religieux, il est Iman, c’est-à-dire celui qui conduit la prière à la mosquée. En fait, il délègue ses pouvoirs à un Iman qu’il a nommé. La justice est basée sur le droit coranique mais aussi sur la coutume locale. Même s’il est possible de visiter le lamidat tout les jours, il est préférable de choisir le vendredi, jour de la grande prière ou une des grandes fêtes musulmanes ( Fête du mouton, tabaski,…). En effet, à ces occasions, le lamido est présent et est entourés de ses ministres. C’est également le moment idoine pour assister aux fantasias.

Les Villes

Ngaoundere

Ngaoundere ou « la montagne du nombril », capitale de l’Adamaoua, située sur un haut plateau de 1200 mètres d’altitude, c’est une ville de transition entre le Nord et le Sud (terre, fer, air). Visite du marché et du Lamidat. Les chutes de la Vina à la sortie de la ville méritent également le coup d’oeil. Les jours de fête où à l’occasion d’une visite importante, les « esclaves » du Lamido, guerriers farouches lui manifestent leur attachement par un magnifique spectacle de Fantasia sur leurs chevaux. Nagaoundéré est le terminus du Transcamerounais, ainsi que le point de départ des circuits touristiques vers le nord, et notamment vers les parcs nationaux de la Bénoué, du Faro et de Boubandjidah.

Gare de Ngaoundere

Hôtels à Ngaoundéré

Hôtel Transcam – 50 chambres – Prix à partir de 30.000 FCFA – Quartier Socaret
Tél. +237/696.03.95.68 – +237/699.85.44.99

Hôtel Transcam à NgaoundéréSitué près du lac, à seulement 500 mètres du centre ville, l’hôtel Transcam vous accueille dans un cadre très soigné avec des infrastructures en parfait état de fonctionnement. Le restaurant vous propose tous les jours des buffets et des plats à la carte. Tous les vendredis soirs, animation musicale et barbecue sur la terrasse. L’hôtel dispose d’une annexe avec des chambres sous forme de boukarou. L’Hôtel Transcam est un établissement de la SHNC (Société Hôtelière du Nord-Cameroun).

Hôtel du Rail – Prix à partir de 13.500 FCFA – Vers la gare marchandises – Champ de prière

 

Mentong Palace – Prix à partir de 12.000 FCFA – Quartier Balagui II
Tél. +237/695.59.93.31

Hôtel Mentong Palace à NgaoundéréL’hôtel propose des chambres spacieuses avec ventilateur et eau chaude. Les salles de bains sont également grandes et agréables. Dans l’annexe, on trouve les mêmes literies, mais les douches-WC sont de taille moindre par rapport à l’adresse principale. Dans la cour, à l’est des logements, le Village Metong Bar fait son show. Pour un verre en plein air, il y a des petites paillotes. Un restaurant assure le service des petits déjeuners, des déjeuners et des dîners.

Hôtel du lac – 15 chambres – Prix à partir de 12.000 FCFA – Quartier Hauts plateaux
Tél. +237/222.25.18.23

Loin des tracas et de l’animation de la ville, ce petit hôtel se compose de quelques boukarous (pour les suites) et de deux bâtiments, l’un pour les chambres ventilées et l’autre pour les chambres non ventilées. Les meilleures chambres sont les moins chères, lit propre, sol carrelé, salle de bains sympa, mais elles ne disposent ni de ventilation, ni de climatisation. Le personnel est prêt à se mettre en quatre pour sa clientèle. L’hôtel propose en plus à ses clients l’organisation de balades dans la région, des navettes vers l’aéroport de la ville et un bar-restaurant.

Hôtel Relais Saveur – Prix à partir de 10.000 FCFA – Centre commercial – Rond Point 2000
Tél. +237 222.25.11.38

 

Hôtel Al Herr – Prix à partir de 10 000 FCFA – Face Cathédrale – Quartier Baladji

Restaurants à Ngaoundéré

La Plaza – Cuisine européenne, libanaise, africaine – Prix à partir de 2000 FCFA – Centre commercial – Tél. +237 699 52 79 63

En plein cœur de Ngaoundéré, dans la rue passante et festive, La Plazza est, comme son nom le laisse supposer, une adresse assez européenne. Le cadre est superbe avec sa terrasse agréable et ses toits en bambou. Des paillotes se proposent pour un cocktail frais en gardant un œil sur l’activité de la rue. C’est une adresse qui vaut le détour, car la cuisine soignée permet de manger européen, libanais et africain. On déguste avec plaisir de la bonne viande et de bons hamburgers-frites. La Plazza accueille des orchestres de temps à autre.

Café La Concorde – Cuisine camerounaise – Avenue Ahidjo, centre-ville – Prix à partir de 1.000 FCFA

C’est le rendez-vous avec la gastronomie locale : bouillon de pattes de veaux, rognons, sauce de pistache, des morceaux de mouton en sauce, du serpent… Et le restaurant est noir de monde du matin au soir, du lundi au dimanche.

Ngaoundere By Night

Complexe Marhaba – Cabaret, discothèque – Carrefour de la Cathédrale – Tél. +237 222 25 18 93

Avec son cabaret pittoresque plein air, son snack à l’ambiance toujours festive, sa discothèque inédite pour la ville et ses structures hotelières, le complexe marhaba vaut à coup sur le détour. à ngaoundéré, c’est l’endroit, le coin de détentes et de loisirs le plus huppé.

Scroll Up